BPF


SmallUK-i.png bonnes pratiques de fabrication (BPF)->Good Manufacturing Practices (GMP)

bonnes pratiques de fabrication (BPF)

Voir notre dossier

Bonnes Pratiques de Fabrication
CODEX-i.png
GSFA Online GLOSSAIRE
BPF
Les bonnes pratiques de fabrication (BPF) applicables aux additifs alimentaires sont décrites dans la Section 3.3 du Préambule de la Norme générale Codex pour les additifs alimentaires comme suit:
« Tous les additifs alimentaires visés par les dispositions de la présente Norme doivent être utilisés conformément aux bonnes pratiques de fabrication, ce qui signifie que:
  • la quantité d’additif ajoutée à l’aliment ne dépasse pas celle raisonnablement nécessaire pour obtenir l’effet voulu dans l’aliment;
  • la quantité d’un additif qui, par la suite de son utilisation au cours des opérations de fabrication, de transformation ou d’emballage, devient un constituant de l’aliment et qui n’est pas destiné à produire un effet physique ou tout autre effet technologique dans l’aliment lui-même est réduite dans toute la mesure raisonnablement possible; et
  • l’additif est de qualité alimentaire appropriée et il est préparé et manipulé comme un ingrédient alimentaire. »

Codex Alimentarius
FAO-i.png
L’amélioration de la qualité et de la sécurité sanitaire des fruits et légumes frais: approche pratique, Manuel pour les formateurs Glossaire
Bonnes pratiques de fabrication (BPF)
elles comprennent, dans le contexte du présent manuel, les pratiques qui visent à prévenir et à maîtriser les dangers pesant sur l’innocuité du produit au cours des opérations d'après récolte, tout en ayant un impact minimal sur l’environnement, la faune, la flore et la santé des travailleurs.

Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO)
UE-i.png
Règlement (CE) n o 2023/2006 de la Commission du 22 décembre 2006 relatif aux bonnes pratiques de fabrication des matériaux et objets destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires Texte présentant de l'intérêt pour l'EEE (Journal officiel n° L 384 du 29/12/2006 p. 0075 - 0078) Article 3 Définitions
Aux fins du présent règlement, on entend par:
a) "bonnes pratiques de fabrication" (BPF),
les aspects de l'assurance de la qualité qui garantissent que les matériaux et objets sont produits et contrôlés de façon cohérente afin d'être conformes aux règles qui leur sont applicables et aux normes de qualité appropriées à l'usage auquel ils sont destinés, en ne mettant pas en péril la santé humaine et en ne causant pas de modification inadmissible de la composition des denrées alimentaires ou d'altération de leurs caractères organoleptiques;

Avertissement : Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne.
Union européenne
Eupati logo trans po.png
Académie européenne des patients Glossaire
Bonne pratique de fabrication
La finalité des Bonnes pratiques de fabrication (BPF) est de garantir que les produits sont fabriqués de façon cohérente et selon les normes de qualité appropriées. La fiabilité de la qualité des produits est garantie par le contrôle des cinq paramètres essentiels suivants : main d'œuvre, environnement, équipement, méthodes, matériaux.

Académie européenne des patients
Ca-i.png
Projet de Règlement sur la salubrité des aliments au Canada : Version préliminaire du glossaire des termes clés
Bonnes pratiques de fabrication
Éléments qui permettent de contrôler et de prévenir les risques dans un environnement de fabrication d'aliments. Bonnes pratiques de fabrication (BPF) se réfèrent à des pratiques générales conçues pour assurer une approche globale efficace du contrôle de qualité des produits et la gestion des risques. Les bonnes pratiques de fabrication établissent des normes et des pratiques appropriées pour les analyses de produits, la fabrication, l'entreposage, la manipulation et la distribution.

Législation canadienne
Ca-i.png
Manuel d'inspection des établissements de miel LISTE D'ACRONYMES
BPF
Bonnes pratiques de fabrication

Législation canadienne
Ca-i.png
Guide de bonnes pratiques de fabrication pour la transformation minimale des fruits et légumes Glossaire
bonnes pratiques de fabrication (BPF)
procédures fondamentales et universelles de maîtrise des risques liés au personnel et aux opérations de fabrication des aliments; leur objet est de créer des conditions propices à la production d'aliments sans danger.

Législation canadienne
Mc-i.png
Arrêté Ministériel n° 2006-309 du 28 juin 2006 relatif aux bonnes pratiques de distribution en gros de médicaments vétérinaires Glossaire
Les définitions figurant dans ce glossaire s'appliquent aux termes utilisés dans cet arrêté et son annexe. Les termes ainsi définis peuvent avoir une signification différente dans un autre contexte.
Bonnes pratiques de fabrication
Principes définis par arrêté ministériel et auxquels se soumettent les établissements de fabrication et d'importation de médicaments vétérinaires. Ils garantissent que ces médicaments vétérinaires sont fabriqués et contrôlés de façon cohérente, selon les normes de qualité adaptées à leur emploi et requises par l'autorisation de mise sur le marché.

Législation monégasque (Conseil National, Principauté de Monaco)

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments vétérinaires (B.P.F.)

Mc-i.png
Annexes à l’Arrêté Ministériel n° 2003-175 du 3 mars 2003 - Conditions d’ouverture, de modification et de fonctionnement des établissements de fabrication, de vente et de distribution en gros de médicaments vétérinaires GLOSSAIRE
Les Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments vétérinaires (B.P.F.)
  • 1.3. Les Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments vétérinaires constituent l’un des éléments de l'Assurance de la Qualité ; elles garantissent que les produits sont fabriqués et contrôlés de façon cohérente et selon les normes de qualité adaptées à leur emploi et requises par l’autorisation de mise sur le marché.
Les Bonnes Pratiques de Fabrication s’appliquent à la fois à la production et au contrôle de la qualité. Les exigences de base des B.P.F. sont les suivantes :
  • 1.3.1. Tout procédé de fabrication est clairement défini et revu systématiquement à la lumière de l’expérience. Il est adapté le cas échéant. Il doit être démontré que le procédé est capable de garantir la production répétée de médicaments répondant aux spécifications du dossier d’autorisation de mise sur le marché.
  • 1.3.2. Les étapes critiques de la fabrication et toutes les modifications importantes sont validées.
  • 1.3.3. Tous les moyens nécessaires à la mise en œuvre des B.P.F. sont fournis, notamment :
  • a) un personnel qualifié et formé de façon appropriée ;
  • b) des locaux convenables et suffisamment spacieux ;
  • c) du matériel et des services adéquats ;
  • d) des produits, récipients et étiquettes corrects ;
  • e) des procédures et instructions approuvées ;
  • f) un stockage et des moyens de transport appropriés.
  • 1.3.4. Les instructions et les procédures sont rédigées en utilisant un vocabulaire et un style clairs et dépourvus d’ambiguïté, adaptés aux destinataires et tenant compte des moyens fournis.
  • 1.3.5. Les opérateurs reçoivent une formation afin de mettre correctement en œuvre les procédures.
  • 1.3.6. Des relevés sont établis, manuellement et/ou avec des appareils d’enregistrement, pendant la fabrication. Ils prouvent que toutes les étapes requises par les procédures ont effectivement été suivies et que qualitativement et quantitativement le produit obtenu est conforme à ses spécifications. Toute déviation significative est enregistrée de façon détaillée et examinée.
  • 1.3.7. Des dossiers de fabrication et notamment de distribution sont établis en vue de retracer l'historique complet d'un lot ; ils sont rédigés de façon claire et restent facilement accessibles.
  • 1.3.8. Des modalités sont définies pour que la distribution des médicaments comporte le minimum de risques pour leur qualité.
  • 1.3.9. Un système de rappel est organisé pour le cas où il s'avérerait nécessaire de retirer du marché un lot de médicaments.
  • 1.3.10. Les réclamations concernant les médicaments commercialisés sont examinées, les causes des défauts de fabrication recherchées et les mesures appropriées prises, non seulement en ce qui concerne le médicament défectueux lui-même, mais également en vue de prévenir le renouvellement de ces défauts.

Législation monégasque (Conseil National, Principauté de Monaco)


Voir également dans Qualitionnaire by AQTE sprl